Investir en Bourse : tout comprendre

Chart

Du fonctionnement de la Bourse aux erreurs à éviter en passant par les conseils pratiques pour bien trader,  découvrez dans cet article comment investir en Bourse correctement.

Investir en Bourse: les indispensables à savoir

Vous souhaitez vous faire un revenu supplémentaire ? Et investir en Bourse compte parmi les solutions qui vous viennent en tête ? Effectivement, il est très bien possible de gagner de l’argent en Bourse à condition de savoir bien s’y prendre.

Sommaire

Définition de la Bourse pour les novices

La Bourse est un marché ou un lieu d’échange d’instruments financiers. Ces derniers peuvent être des actions, des obligations, des devises, etc.

Le marché de la Bourse est soumis à la loi de l’offre et de la demande. Un instrument financier, comme une action par exemple, peut valoir cher lorsque les acheteurs sont nombreux que les vendeurs. Autrement dit, l’action est très demandée, ce qui implique son prix qui est élevé.

À l’inverse, si les vendeurs sont plus nombreux que les acheteurs, alors cela veut dire que l’offre est beaucoup plus importante que la demande. Par conséquent, le prix de l’action baisse.

La plupart des investisseurs choisissent comme instrument financier, les actions. À titre d’information, les actions représentent une part du capital d’une entreprise. Grâce à cet achat d’actions, l’investisseur devient donc propriétaire d’un fragment du capital d’une société. L’entreprise, quant à elle, utilisera l’argent obtenu pour faire tourner leur activité.

Un propriétaire d’actions profite de plusieurs avantages comme le fait de pouvoir voter aux Assemblées Générales ou encore de recevoir un dividende (rémunération chaque année selon le taux de réussite de la société).

Investir en Bourse : comprendre le principe de fonctionnement

Sur le marché de la Bourse, il existe des acheteurs et des vendeurs d’instruments financiers. Lorsqu’un acheteur, aussi appelé investisseur, décide de faire une acquisition d’un instrument financier auprès d’un vendeur, c’est qu’il projette de le revendre à un prix beaucoup plus élevé que le prix d’achat initial, dans un futur proche ou lointain. En effet, tout dépend du cours de bourse qui peut sensiblement varier.

Un investisseur choisit généralement de vendre l’instrument financier qu’il achète s’il constate à l’avance qu’il y aura une baisse du cours. Inversement, il achète un instrument financier lorsqu’il prévoit une hausse du cours. En Bourse, tout est donc question d’anticipation.

Voici un exemple pour vous aider à comprendre comment l’investissement en Bourse peut vous générer de l’argent :

  • vous achetez des actions à 150 dollars aujourd’hui ;
  • vous prévoyez une hausse du cours demain et décidez de vendre les actions ;
  • vous avez fait une bonne prévision et avez réussi à vendre les actions à 155 dollars ;
  • vous avez réalisé un gain de 5 dollars par action.

Le vendeur, quant à lui, a perdu 5 dollars par action, car il n’a pas su anticiper efficacement.

À l’inverse, si le cours de demain baisse (150 dollars) et que vous avez réalisé un achat en tant qu’investisseur aujourd’hui (155 dollars), alors vous avez perdu. Le vendeur, quant à lui, a gagné 5 dollars par action.

Pourquoi investir en Bourse ?

Devenir investisseur en Bourse permet de :

  • Compter parmi les propriétaires d’une entreprise grâce à l’achat des actions. Concrètement, vous devenez détenteur d’une partie de la société, ce qui vous ouvre les portes à un grand nombre d’avantages dont la rémunération à travers les dividendes.Outre vos intérêts personnels, sachez qu’investir en bourse via l’acquisition des actions en Bourse vous permet de contribuer à la croissance de l’économie par le biais de la création de valeur ajoutée. En effet, vous donnez de l’argent à l’entreprise afin qu’elle puisse se développer dans son activité en s’étendant à l’étranger grâce à l’ouverture d’un bureau d’études, en achetant des matériels, en optimisant les recherches, mais surtout en offrant des emplois afin d’améliorer le niveau de vie de la population.
  • Avoir différentes sources de revenus et s’enrichir davantage grâce à la diversification des placements. Vous pouvez très bien investir en Bourse même si vous détenez déjà plusieurs actifs comme des biens immobiliers, des obligations, des métaux à valeur élevée, etc.
  • Préparer son avenir. En effet, investir en Bourse vous permettra de prendre en charge la scolarité de vos enfants sans aucun souci et de vivre confortablement même si vous êtes en retraite. Par ailleurs, l’investissement en Bourse est un moyen de financer d’autres projets de vie comme l’acquisition d’un ou plusieurs biens immobiliers, par exemple. Pour ce faire, vous pouvez acheter des actions, financer les projets des sociétés qui œuvrent pour le respect de l’environnement ou tout simplement investir dans les actions des entreprises qui ont une idée brillante et peut-être rentable à l’avenir.
  • Se protéger de l’inflation. Si vous pensez qu’investir en Bourse présente un risque élevé et s’avère moins prudent que le placement d’argent dans un compte courant, alors vous vous trompez. Certes, cet investissement présente un risque (que vous pouvez néanmoins anticiper), mais le fait de garder son argent dans son compte courant mènera à une perte en raison de l’inflation. Vous verrez votre pouvoir d’achat baisser au fil des années. Si vous pouvez toujours conserver votre argent dans un compte d’épargne pour bénéficier des intérêts, la meilleure solution reste toujours la fructification d’argent par le biais de l’investissement en Bourse.

Pour vous donner un aperçu du rendement de l’investissement en Bourse, un achat d’actions de 1000 euros en 1987 a permis d’obtenir 18 943 euros en fin du mois d’août 2021.

Investir en Bourse correctement

Analyse
Crédits photo: pexels.com

Si vous souhaitez devenir un excellent investisseur en Bourse et gagner confortablement, alors vous devez connaître et prendre en compte ces conseils.

1- Bien s’informer avant de se lancer

Comme pour tout autre type d’investissement, celui en Bourse nécessite de consacrer du temps pour bien se renseigner. En effet, ne pensez surtout pas obtenir des rendements sur les marchés financiers si vous n’y connaissez absolument rien dans ce domaine.

Une bonne stratégie d’investissement commence par un bon bagage en informations. Ainsi, vous devez savoir où vous allez mettre vos pieds. Concrètement, vous devez étudier au préalable le type d’entreprises à financer, mais aussi et surtout le secteur d’activité à privilégier.

Lors de la prise d’informations, vous devez non seulement évaluer les stratégies de l’entreprise et les différents chiffres, mais aussi bien étudier la concurrence. Dans tous les cas, assurez-vous que vous faites des recherches et tirez des informations auprès de sources sûres. Privilégiez uniquement la presse spécialisée ou encore les contenus produits par les experts pour vous aider à mieux connaître l’entreprise ciblée.

2- La diversification est la clé

N’investissez jamais dans un seul instrument financier ou un seul projet. En effet, il est fort probable que le capital que vous ayez consacré pour cet unique projet soit perdu en un seul coup en raison d’une crise ou tout simplement d’une mauvaise passe.

Ainsi, vous devez toujours penser à diversifier votre portefeuille en procédant de différentes manières. Tout d’abord, il vous est conseillé de lister tous les secteurs d’activité qui sont rentables et qui disposent de peu de variables communes pour entamer votre financement. Si un domaine est susceptible de vous mener vers une perte, alors vous pouvez toujours compenser ce déficit par les gains obtenus grâce aux autres secteurs d’activité.

En parallèle, il faut en faire de même pour le type de produits auquel vous allez investir et varier autant que possible. En guise d’exemple, vous pouvez investir à la fois en actions, en private equity, en obligations d’entreprises rattachées à l’État ou privées voire en or, en art ou en vin.

Enfin, la diversification doit aussi porter sur la localisation géographique. En effet, vous pouvez très bien financer des entreprises qui se situent en territoire américain, européen ou encore asiatique.  La variation de votre portefeuille vous permet de vous protéger du risque de marché.

Pour un bon investissement en Bourse, pensez donc à diversifier votre portefeuille :

  • par secteur d’activité ;
  • par produit ou instrument financier ;
  • par localisation géographique des entreprises.

Pour un débutant, la variation par secteur d’activité est la plus importante et la plus accessible. En effet, il est encore difficile de tirer profit d’une diversification géographique en raison des informations à regrouper et des stratégies à adopter.

3- Faire attention à ne pas se laisser envahir par les émotions

Dans toutes les affaires et notamment lorsqu’il s’agit d’investir en Bourse, il est vivement déconseillé de laisser les émotions vous dominer, sauf si vous souhaitez perdre votre capital.

Laissez de côté vos émotions et pensez uniquement à ce qui peut vous rapporter le plus. En effet, il se peut par exemple que vous soyez borné(e) par vos valeurs et que vous n’acceptez de collaborer qu’avec les sociétés qui défendent les mêmes valeurs que vous.

Faites cependant très attention, car les entreprises qui ne suscitent pas votre intérêt peuvent très bien faire fructifier votre investissement, car leur situation financière est confortable. Inversement, les entreprises que vous défendez tant peuvent avoir de gros problèmes financiers que vous ignorez.

Si vous souhaitez donc découvrir tous les avantages de l’investissement boursier dans les marchés financiers, alors vous devez oublier vos émotions, être ouvert d’esprit et étudier méticuleusement la situation financière de la société qui vous intéresse avant de vous lancer.

4- Trouvez LE profil d’investisseur qui vous ressemble

Cette étape de l’investissement boursier doit être étudiée avec minutie. En effet, vous devez définir la portée de votre investissement ainsi que votre degré d’aversion au risque.

Un investissement en Bourse à court terme est plus risqué, car il y a trop d’incertitudes. L’idéal est de miser sur la diversification d’instruments financiers ou de produits financiers, à long terme. Pour un PEA par exemple, la durée de l’investissement idéale est de 8 ans. En respectant cette durée minimale, vous tirez profit des avantages fiscaux.

5- Penser à une stratégie efficace bien avant de se lancer dans l’investissement

Votre objectif est d’investir en Bourse en toute tranquillité d’esprit. Il est ainsi conseillé de se fixer des barrières aussi bien sur des scénarios de perte que de gain. Grâce à cette stratégie, vous rendrez votre investissement plus logique.

6- Ne jamais paniquer et se décourager rapidement

En tant qu’investisseur boursier débutant, il est normal de ressentir de la peur vis-à-vis du fait de se lancer dans cet investissement. En effet, votre capital est en jeu et vous risquez beaucoup si vous ne savez pas bien vous y prendre.

Toutefois, si vous adoptez la technique de la barrière, vous devez normalement pouvoir jouer en bourse en toute sérénité. Néanmoins, il existe certaines situations où vous faites face à une perte que vous souhaitez le plus rapidement possible récupérer.

Véritable erreur du débutant ! En effet, il ne faut jamais se précipiter et se laisser vaincre par la panique lorsque vous faites du trading ou du placement en bourse. Ayez toujours en tête qu’une position jugée à perte devra normalement connaître une hausse au futur.

En guise d’exemple, une position à perte de 20 % nécessite une hausse de 25 % pour atteindre son break down.

7- Anticipez, soyez réaliste et ne misez jamais un capital dont vous n’êtes pas prêt de perdre

Jouer en Bourse n’est pas un jeu d’enfant. En effet, il est fort possible que vous perdiez votre capital si vous ne connaissez pas les règles d’une bonne gestion de portefeuille. La première erreur du débutant est celle d’investir une grosse somme voire tout son argent sur une période courte. Pourtant, il y a vraiment peu de chances de gagner si vous procédez de cette façon.

Un bon investisseur boursier garde toujours une somme de côté. Il s’agit de l’épargne de précaution qui, en cas d’imprévus avec l’investissement boursier, permet de ne pas s’endetter intégralement.

8- Soyez à jour concernant les nouvelles tendances

En tant qu’investisseur, vous ne devez manquer aucune tendance. Par ailleurs, vous devez toujours vous tenir au courant des indices (macroéconomique et microéconomique). Ces derniers représentent une piste pour connaître en amont les futurs cours d’une action ou d’un indice boursier.

Néanmoins, n’ayez pas une confiance aveugle en ce qui concerne les nouvelles tendances. Vous devez toujours réaliser une enquête en vous informant autant que possible grâce aux sources sérieuses. Penchez-vous sur les facteurs qui motivent ces tendances, mais aussi sur les conclusions des analyses à propos d’une tendance particulière.

9- Un bon investisseur boursier n’est pas un spéculateur

Le court terme n’est jamais la solution idéale pour bien s’enrichir grâce à l’investissement en Bourse. Même les études affirment que plus l’horizon d’investissement est élevé, moins il y a de risques de perte.

Cette stratégie est toujours efficace même s’il existe une guerre, un krach boursier, une crise sanitaire ou économique.

10- Toujours garder la tête haute et tirer des leçons de ses erreurs

Lorsque vous choisissez d’investir en Bourse, sachez que vous serez amené à commettre au moins une erreur. Toutefois, ce n’est pas une raison pour laisser tomber. Pour progresser, il faut savoir apprendre de ses erreurs.

Identifiez la ou les causes de votre (vos) erreur(s), essayez de les comprendre et de les garder en tête pour ne plus les reproduire. Posez-vous les questions :

  • Ai-je misé une somme que je ne peux pas accepter de perdre ?
  • Ai-je investi en Bourse en laissant mes émotions ou ma panique prendre le dessus ?

Tout débutant dans l’investissement boursier doit passer par un compte de démonstration qui est proposé par les plateformes de trading. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un compte démo ou fictif qui vous permet de jouer en bourse de manière purement fictive. Cet avant-goût permet de découvrir les outils à utiliser, de les employer, mais s’avère aussi et surtout indispensable pour élaborer en amont ses stratégies.

Investir en Bourse : se lancer

Main croisée
Crédits photo: pexels.com

À quel moment de sa vie faut-il commencer à investir en Bourse ?

Si vous voulez vivre confortablement et assurer votre futur, sachez que votre salaire mensuel ne suffira jamais. Vous devez penser à investir pour enrichir votre argent et votre épargne et la Bourse vous aidera à y parvenir.

Pour cela, commencer le plus tôt possible sera le mieux. Le baromètre Actionaria affirme que les jeunes âgés entre 18 et 35 ans sont les plus motivés. En effet, la plupart des jeunes actifs commence à épargner, dès le moment où ils décrochent un emploi. Pourtant, les français sont connus comme moins attirés au goût du risque que les européens.

Dans tous les cas, il est vivement recommandé d’investir en Bourse dès qu’il y a une rentrée d’argent. Lorsque vous décidez de commencer très tôt, alors cela signifie que vous avez largement le temps devant vous pour bien fructifier votre argent. Par ailleurs, le temps n’est pas un souci concernant l’autocorrection des marchés qui se sont retournés en arrière.

Voici un exemple : un jeune investisseur de 25 ans pourra gagner 508 000 euros lorsqu’il aura 65 ans, s’il décide d’économiser 5000 euros par an pendant 10 ans. Pour cela, il faut viser un rendement moyen de 6,5 %. Pourtant, si cette personne s’attarde et ne commence à investir qu’à l’âge de 35 ans, alors il faudra disposer de 150 000 euros soit 5000 euros pendant 30 ans pour atteindre les 490 000 euros à 65 ans.

Vous l’aurez donc compris, un investissement boursier dès le plus jeune âge est bien plus rentable. Malheureusement, les jeunes ont d’autres projets que les investissements.  

Investir en Bourse de manière progressive

Vous vous êtes décidé à investir en Bourse ? Vous avez pris la bonne décision, mais vous devez garder en tête que vous devrez encore prendre un grand nombre de décisions au cours de votre vie d’investisseur. La fréquence d’investissement compte parmi les étapes les plus ardues lors d’un placement boursier.

Pour ne pas tomber dans le piège, vous devez juste éviter de miser la totalité de votre capital d’un seul coup. Le risque de perte est ainsi élevé, car il y a de fortes chances que votre capital se dévalorise au fil des années (investir au mauvais moment) ou qu’il existe des situations complexes ou des crises sanitaires ou économiques qui mettent votre investissement en jeu.

Se positionner progressivement se veut ainsi comme LA solution. Investissez petit à petit, sur 3 à 4 mois et vous éviterez ainsi les risques conséquents.

Zoom sur le couple rendement-risque

Peu importe le type d’investissement que vous réalisez, sachez que vous n’êtes jamais à l’abri des risques. Néanmoins, il faut garder en tête qu’un investissement peut toujours vous fournir un futur rendement très attractif.

L’essentiel est de savoir minimiser les risques afin de ne pas se retrouver en faillite et tous les conseils cités plus en haut vous aideront à y parvenir.

Néanmoins, il existe une stratégie d’investissement qui a été prouvée comme efficace pour réduire les risques. Il s’agit de l’investissement boursier à long terme.

En choisissant un horizon de placement long, vous pouvez miser sur des instruments financiers plus importants et rentables comme les actions ou encore les obligations, même si ces derniers sont plus risqués. Il est fort possible de diminuer considérablement le risque de perte si vous optez pour un placement à long terme entre 5 à 10 ans.

  • Un horizon d’investissement qui s’étale sur 2 ans s’associe à un rendement moyen annuel entre – 20 % et + 42 %.
  • Un horizon de placement sur 5 ans permet une fourchette de rendement moyen annuel de -2 % à + 28 %.
  • Un investissement en Bourse sur 10 ans présente un rendement moyen annuel entre 0 % et + 20 %.

Avec quelle somme débuter lors d’un investissement en Bourse ?

Toute personne novice dans le domaine du placement en Bourse se pose cette fameuse question. L’idée est d’investir dans plusieurs instruments financiers ou secteurs d’activité afin de respecter la stratégie de la diversification. Par ailleurs, il faut toujours garder en tête que vous devez placer uniquement la somme que vous êtes prêt de perdre.

Ainsi, il est conseillé de débuter avec une somme minimale de 5000 euros, ce qui vous permet de départager les investissements sur 10 entreprises, soit 500 euros par société.

Si vous en avez la possibilité et que vous êtes sûr dans votre démarche, alors vous pouvez très bien investir en Bourse avec un capital initial de 10 000 euros. Dans tous les cas, la valeur minimale de 5000 euros est la plus idéale, car si vous misez sur une somme inférieure à celle-ci, alors il y aura moins de rentabilité et vos plus values boursières devront payer les frais de transaction.

Investir en Bourse : quelle plateforme de bourse choisir ?

La plateforme de trading ou le courtier vous permet de vous positionner sur les marchés financiers. Il s’agit de l’intermédiaire entre vous : l’investisseur et les différents marchés financiers existants.

Lorsque vous faites votre premier pas dans l’investissement boursier, il est réellement difficile de trouver le courtier qui peut répondre à vos attentes et qui peut vous proposer un accompagnement adéquat pour vous aider à progresser.

Généralement, certains critères sont à prendre en compte pour la sélection d’un courtier en ligne. Il s’agit notamment des frais de service, du service client, des fonctionnalités proposées ou encore des possibilités de placement.

Toutefois, pour un débutant, d’autres facteurs sont plus importants. En effet, le site de bourse en ligne idéal est celui qui propose une navigation aisée, une interface simple ainsi qu’un ensemble de tutoriels de qualité qui permet de bien débuter et de s’améliorer en tant qu’investisseur boursier.

Voici une liste de quelques plateformes de référence en 2021 :

  • eToro ;
  • XTB ;
  • Libertex ;
  • AvaTrade ;
  • Fortuneo ;
  • Boursorama, etc.

Investir en Bourse : les différents moyens de gagner de l’argent

Argent
Crédits photo: pexels.com

La plupart des investisseurs enrichissent leur économie grâce aux marchés financiers :

  • Les gains en capital représentent les gains obtenus grâce à la différence entre le prix d’achat initial et le prix de revente d’une ou plusieurs actions. Pour cela, l’investisseur doit acquérir une action à potentiel, la détenir pendant quelques années et la mettre en vente à un prix plus cher, s’il sait choisir les bonnes stratégies.
  • Les gains en revenus sont les dividendes versés aux actionnaires, par les entreprises financées. L’investisseur doit donc acheter des actions à revenus pour y gagner ensuite une rémunération périodique.
  • La fusion entre les gains en capital et les gains en revenus est une bonne idée pour s’enrichir davantage grâce à l’investissement en Bourse.
  • La vente à découvert consiste à mettre en vente une action qui n’est pas la sienne afin de parier sur la chute de son cours de bourse. L’investisseur n’empoche pas de dividendes, mais gagne en capital. Cette méthode ne convient pas aux débutants.
  • La spéculation sur les produits dérivés comme les CFD, les options et d’autres instruments est très plébiscitée par les débutants. En effet, cette méthode permet de spéculer à court terme et avec un effet de levier sur la hausse ou la baisse d’un titre.

Pour réaliser un bon investissement boursier, notamment en tant que débutant, il faut prendre le temps de bien choisir son mode d’investissement. Pour cela, les paramètres les plus importants à prendre en compte sont le degré du risque supporté ainsi que l’horizon de placement boursier.

Selon la constatation, les traders débutants se penchent toujours du côté du risque élevé pour espérer gagner davantage. Inversement, les investisseurs en Bourse plus aguerris éloignent autant que possible les risques, même s’il faut passer par la diminution des gains.

Seule la consultation de sources sûres est primordiale. Elle permet d’apprendre, mais surtout de comprendre la Bourse, dans toutes ses facettes afin de mieux tracer sa voie.

Investir en Bourse : quelques termes à connaître

  • Instruments financiers : il s’agit de contrats financiers qui peuvent être transmis ou négociés sur un marché. Les actions, les warrants ou encore les obligations représentent des instruments financiers.
  • Marchés financiers : c’est un lieu d’échange d’instruments financiers entre les acheteurs et les vendeurs.
  • Obligations : ce terme désigne un instrument financier qui donne la possibilité aux investisseurs particuliers de prêter de l’argent à une entreprise voire à l’État. Cet investisseur recevra ensuite des taux d’intérêt au cours de la période de prêt, outre la somme initiale qui sera remboursée à la date d’échéance convenue.
  • Marché des indices : un indice boursier fait référence à l’ensemble des actions les plus rentables d’une Bourse. Il permet d’évaluer une Bourse ou une économie donnée. Le CAC40 représente par exemple l’un des indices boursiers les plus populaires.
  • Risque de marché : il s’agit du risque associé aux pertes causées par les variations de prix défavorables. Le risque du marché a des conséquences sur le marché en général et non sur des actifs en particulier.
  • PEA ou Plan d’Épargne en Actions : il désigne un outil de défiscalisation qui se présente comme un compte épargne, ne permettant de retirer de l’argent qu’au 5ème anniversaire de l’ouverture  du compte. Le PEA permet de profiter d’une exonération d’impôts.
  • Profil d’aversion au risque : ce terme fait référence à la prudence des investisseurs par le fait de ne pas investir de manière risquée ou autrement dit de gagner moins, mais en toute tranquillité.
  • Krach boursier : les cours d’une ou plusieurs actions chutent de façon très violente et ont un impact conséquent sur la situation économique d’un pays ou d’une place financière.
  • Effet de levier : exploitation de l’endettement pour augmenter l’investissement dans le but d’assurer une future rentabilité financière intéressante.
  • CFD ou Contract For Difference : il s’agit des instruments financiers qui permettent de se positionner à la hausse ou à la baisse et avec un effet de levier ou non, sur les sous-jacents comme les devises, les actions, les matières premières, etc.
  • Actions : partie ou fragment du capital d’une entreprise dont vous en êtes le détenteur. Avoir des actions vous permet de toucher des dividendes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.